Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Vie associative au Pays de Lanouaille en Périgord Vert, tourisme, culture, loisirs, randonnée,activités de pleine nature

SUR LES CHEMINS DES LIEUX DE MEMOIRE COMMUNS

« Ces villes et villages de France…berceau de l’Amérique Française ». Il est enfin paru, ce bouquin de la Commission Franco-Québécoise concernant les migrants d’Aquitaine ! Nous lui pardonnons d’avoir manqué le rendez-vous du 400ème anniversaire de la Fondation du Québec car ce fut un travail colossal que de publier 12 livres régionaux, sous la direction de Janine Giraud-Héraud et Gilbert Pilleul. Nous avons été associés, modestement, à ce travail, Jacqueline Poltorak et Pierre Ortega, auprès de Gisèle Olive et Maurice Teulet, persévérants membres de Périgord Québec.
 

Dans sa préface, André Dorval, coprésident québécois de la Commission, considère que « ces lieux de mémoire communs sont autant d’entrées vers la connaissance, la redécouverte, l’appréciation, le partage et l’imaginaire... A l’heure d’une mondialisation omniprésente qui menace les identités et les enracinements culturels, s’impose plus que jamais la mise en valeur d’un passé à la fois singulier et commun, à travers les repères culturels ou les traces tangibles que le temps a porté jusqu’à nous »…

Pour Pierre André Wiltzer, coprésident français, « l’Histoire se construit à partir d’évènements vécus et transmis. Elle nourrit ensuite la mémoire des générations suivantes et permet aux peuples du monde de s’approprier leur passé comme élément fondamental de leur identité. Ce mécanisme peut s’enrayer... C’est la menace qui plane sur l’histoire de la Nouvelle France»…

Pour nous, lecteurs périgourdins et plus particulièrement du Périgord Vert, nous sommes fiers qu’un peu de terre soit restée collée aux godillots de nos migrants lorsqu’ils ont posé le pied en Nouvelle France. Nous sommes d’autant plus émus lorsque leurs descendants viennent nous rendre visite, comme ce fut le cas en 2007 à Sarrazac ou à Jumilhac.






Fleurent Emery et son fils François, de Montréal, descendants de Thony Emery dit Coderre







Au delà de l'aspect culturel et émotionnel, ces lieux de mémoire sont reliés par une route virtuelle permettant de découvrir architecture rurale et paysages.















Ces plaques  commémoratives sont apposées sur l'église de Sarrazac en 2004 et 2007.










Juillet 2008 : Ecoliers de Saint Thomas (Québec) et de Sarrazac ont apposé une plaque au Coderc de Sarrazac offerte par Fleurent Emery pour le 400ème anniversaire en mémoire de son ancêtre.





Sans attendre, nous allons organiser une présentation de l’ouvrage à Sarrazac. La date apparaîtra dans l'agenda.

 

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
À propos

Tourisme et culture
Voir le profil de catc pays de Lanouaille sur le portail Overblog